Select Page

Jean 3.2

Jean 3.2

Jean 3.2
Cet homme vint, de nuit, trouver Jésus et lui dit: Maître, nous savons que tu es un docteur venu de la part de Dieu; car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n’est avec lui.

Nous sommes les rachetés du Seigneur Jésus. Quel grand privilège, n’est-ce pas? Grâce au Seigneur, nous pouvons nous réjouir d’une joie ineffable et glorieuse! Grâce à Lui, nous possédons une espérance vivante! Grâce à Lui, nous sommes réconciliés avec Dieu! Ne devrions-nous pas confesser Son Nom avec bonheur? Ne devrions-nous pas vivre notre foi en Lui avec reconnaissance et en plein jour? Oui, indiscutablement! Tous nos mots ne suffiraient pas à annoncer toutes les vertus du Seigneur!

Pourquoi garderions-nous secret notre engagement auprès de Lui? Pour quelle obscure raison tairions-nous la confiance que nous portons au Fils de Dieu? Ne serait-ce pas de la tiédeur? Ne cherchons pas à vivre notre relation avec le Christ à l’abri du regard des hommes. Peu importe ce qu’ils peuvent bien dire et penser! N’en doutons pas, la bonne part est d’obéir au Berger! Où qu’Il aille, suivons-le!

Non, ne clochons pas des deux côtés mais soyons résolus dans nos décisions. Craignons-nous le qu’en dira-t-on? L’amitié de Jésus ne vaut-elle pas autrement plus que celle du monde? Bien entendu, la réponse est évidente. Si nous y réfléchissons, qu’aurions-nous à gagner à venir à Jésus de nuit dans le but de préserver notre réputation auprès des hommes? Notre vie ne serait faite que de compromis! Quelle position inconfortable, n’est-ce pas? Non, assurément, notre bonheur à nous est de confesser l’Amour que Dieu nous a montré en la Personne de Son Fils!

Fièrement, levons bien haut l’étendard de Jésus-Christ. Ce n’est certainement pas peu de chose que d’être à Lui! Ne l’oublions pas, Il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois. Aurions-nous honte du si glorieux Nom du Seigneur? Ce n’est évidemment pas envisageable! Est-ce beaucoup de chose si, à cause de Son Nom, nous souffrons les railleries et l’opposition des hommes? En serions-nous découragés? Non, assurément! Qu’est-ce en comparaison de la joie qui est la nôtre? Que sont ces légères afflictions du temps présent si nous les considérons à l’aune de l’éternité bienheureuse qui nous est promise? Que Dieu, dans Sa grâce, nous soit en aide!

1 commentaire

  1. Bonjour , toujours a l’écoute du message damoûr . Je vous remercie .
    Je vous souhaite un bon weekend pascale ..
    Christ est ressuscité allelua .

    Réponse

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *