Sélectionner une page

Romains 5.3-5

Romains 5.3-5

Romains 5.3-5
Et non seulement en cela, mais nous nous glorifions même dans les afflictions, sachant que l’affliction produit la patience, Et la patience la vertu éprouvée, et la vertu éprouvée l’espérance. Or, l’espérance ne trompe point, parce que l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs, par l’Esprit-Saint qui nous a été donné.

La marche chrétienne n’est certes pas l’histoire d’un ou deux jours, trois tout au plus. Manifestement, la réalité est bien éloignée. Maintenant, ceux qui s’y engagent prennent part à une véritable course de fond. Non, rien ne sert de s’y lancer à corps perdu, dès le commencement, pour abandonner quelques mètres plus loin. En dépit des difficultés qui jalonnent le chemin, de la fatigue qui s’accumule, il faut courir encore et encore. Tant que la ligne d’arrivée n’est pas franchie, l’effort doit être entretenu sans discontinuer. Naturellement, l’endurance, la persévérance, la patience sont des qualités nécessaires, primordiales même. À défaut, le défi ne peut vraisemblablement être relevé.

Animé d’une espérance vivante, le fidèle s’élance à présent dans l’arène. Déjà, le ciel ouvert, il y voit Christ victorieux, couronné de gloire et d’honneur. Aussi, l’invitation au triomphe final exerce un attrait irrésistible sur l’âme pieuse. À l’évidence, par mauvais temps, cette perspective empêche le peuple bien-aimé de sombrer dans le désespoir. Les afflictions, pas plus que les douleurs du siècle présent, ne suffisent à freiner son ascension inéluctable vers la gloire, son pèlerinage vers la patrie céleste. Au lieu de l’affaiblir, celles-ci produisent précisément l’effet contraire. L’homme extérieur se détruit? Qu’importe, l’homme intérieur se renouvelle de jour en jour! Les épreuves sont autant d’occasions d’affermir, de fortifier, sa foi dans le Seigneur. Plus la nuit est sombre, plus sa foi brille avec éclat. Quoi qu’il arrive, Christ fait la joie de Ses rachetés! Désormais, ils le savent par expérience: toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, qui sont appelés selon Son dessein.

Aujourd’hui, il est toujours possible de prendre part à ce périple aussi singulier qu’extraordinaire! C’est vrai, il faut être honnête: il est exigeant, requiert beaucoup de courage et des sacrifices. Toutefois, la récompense à la clef est grande. Oui, le prix que remportent les vainqueurs est inestimable: le salut de l’âme. Y aurait-il aventure plus enthousiasmante, plus passionnante? L’Appel de grâce retentit jusqu’à cette heure; ne lui résistons plus, courons!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *