Select Page

1 Jean 4.9-10

1 Jean 4.9-10

1 Jean 4.9-10
L’amour de Dieu envers nous a paru en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. En ceci est l’amour, c’est que ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais que c’est lui qui nous a aimés et a envoyé son Fils en propitiation pour nos péchés.

Sans doute, nous entendons parfois quelques-uns reprocher à Dieu sa prétendue passivité face aux événements tragiques qui surviennent sur terre. Face à la misère et aux angoisses qu’il y a dans le monde, plusieurs s’interrogent. Où est l’Amour de Dieu? Où est Sa bonté? Si Dieu existe, alors pourquoi ceci et pourquoi cela? Certainement, disent-ils, si Dieu existait les choses seraient bien différentes! Néanmoins, ce discours est-il sensé? Remettons les choses dans leur contexte. Tout d’abord, admettons-le, Dieu ne nous doit rien et n’a aucun compte à rendre à qui que ce soit. Qu’en est-il de l’homme? Les Écritures sont catégoriques: il est pécheur. C’est un fait, il ne réside aucun bien en lui et tout ce que l’homme produit n’est que souillure, impureté et impiété. C’est une évidence, il ne peut raisonnablement prétendre ou, pire encore, exiger quelque chose de la part de Dieu.

À présent, ce point étant éclairci, nous redoublons de vigueur pour l’affirmer: Oui, Dieu est Amour! Non, le Créateur n’a pas abandonné Sa créature. Bien au contraire! Voici, Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternelle. De quelle plus grande preuve avons-nous besoin pour être convaincus? Notre Dieu a envoyé Son Fils en propitiation pour nos péchés. Le Seigneur Jésus a souffert pour nous. Était-ce sous la contrainte? Bien sûr que non! Le méritions-nous? Non, assurément! L’Amour de Dieu est totalement désintéressé.

Oui, le monde est perdu. Oui, les hommes souffrent et soupirent à cause de leurs fardeaux. Indiscutablement, Dieu n’y est pas insensible. Réalisons-le, Il nous a donné un grand Sauveur! Jésus-Christ est venu pour chercher et sauver ce qui était perdu. Aussi, si jusqu’à maintenant nous étions perplexes et doutions de l’Amour de Dieu, certes nous ferions bien de reconsidérer notre position sans plus tarder. Ne nous embarrassons pas de tant de questions. Pourquoi ceci? Pourquoi cela? Nous ne comprenons pas tout, soit. Et après? D’ailleurs, quand bien même nous aurions réponse à tout, qu’en aurions-nous de plus? Une chose est certaine, la grâce de Dieu a été manifestée. À nous de la saisir! Qu’il nous suffise seulement de répondre à l’Appel du Seigneur. Alors, à notre tour, nous pourrons déclarer: « Nous avons connu et cru l’amour que Dieu a pour nous! »

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *