Select Page

Hébreux 10.22-24

Hébreux 10.22-24

Hébreux 10.22-24
Approchons-nous avec un cœur sincère, dans une pleine certitude de foi, ayant les cœurs purifiés des souillures d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure. Retenons sans fléchir la profession de notre espérance; car celui qui a fait la promesse est fidèle. Et prenons garde les uns aux autres, pour nous exciter à la charité et aux bonnes œuvres.

Qui ne commet pas d’erreur? Qui ne pèche jamais? Personne, sans doute. Néanmoins, quelle est notre espérance? Voici, nous croyons que Dieu nous est propice lorsque nous nous approchons de Lui au Nom de Son Fils Jésus. Comprenons-le bien, c’est la justice d’un autre qui nous est imputée. En nous, il ne se trouve réellement aucun bien. Si Dieu nous reçoit, ce n’est nullement pour quelques bonnes actions que nous aurions pratiquées ou quelques bonnes paroles que nous aurions dites. Non, absolument pas! Il nous reçoit seulement parce que nous avons foi dans le Nom du Seigneur Jésus. En Lui, la justice de Dieu est accomplie.

Oui, le Christ a été frappé pour nos iniquités. En conséquence, la dette pour notre péché est acquittée. Lavés de nos péchés par le précieux sang de Jésus, nul ne saurait encore nous accuser et nous séparer de l’Amour de Dieu. Est-ce à dire qu’une licence pour pécher nous ait été donnée? Non, naturellement! Rien n’est plus éloigné de la vérité. Au contraire, qu’enseignent les Écritures à ce sujet? « Celui qui dit qu’il demeure en lui, doit vivre comme Jésus-Christ lui-même a vécu. » C’est une évidence, nous sommes appelés à la sainteté. Il n’y a aucun doute à ce propos. Or, nous le savons, le Seigneur n’a jamais commis le moindre péché.

Cependant, y a-t-il quelqu’un qui puisse prétendre mener une existence parfaite? Non, indiscutablement. Alors, que se passe-t-il si nous tombons? Que se passe-t-il s’il nous arrive de succomber à la tentation? Fuirons-nous loin de Dieu? Abandonnerons-nous notre espérance? Non, bien évidemment. Ce serait même la pire des options à envisager! Souvenons-nous, notre Dieu est miséricordieux et c’est auprès de Lui que se trouve le pardon. C’est pourquoi, avec un cœur sincère et une pleine certitude de foi, approchons-nous du Seigneur. Soyons vrais devant Lui et confessons notre péché. Il sait déjà tout. C’est sûr, c’est ici la bonne attitude à adopter. Pensons-nous que le Seigneur nous abandonne à notre désespoir et notre misère? La Bible nous assure du contraire: « Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. » Quel grand encouragement!

Certainement, les provisions de la grâce de Dieu ne sont jamais épuisées. Coûte que coûte, envers et contre tout, espérons dans le Nom du Seigneur Jésus! Oui, retenons sans fléchir la profession de notre espérance!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *