Select Page

Une femme qui a une vision

Proverbes 31.16
Elle considère un champ, et l’acquiert, et du fruit de ses mains elle plante une vigne.

Esaïe 6.8
Qui vais-je envoyer et qui va marcher pour nous ?  » J’ai répondu :  » Me voici, envoie-moi !

Le chapitre 31 du livre des Proverbes nous dépeint une femme exceptionnelle… qui peut représenter l’Église fidèle, mais aussi chacun d’entre nous.

Au verset 16, nous voyons cette femme penser à un champ. Il ne s’agit pas d’une vague rêverie – car bien des gens rêvent éveillés, mais ne font jamais rien. Non ! Sa vision est alimentée par Dieu, et elle se traduit par des œuvres pratiques.

L’Église du Seigneur est attachée à lui et veut faire sa volonté. Parce qu’elle est unie à lui, elle désire accomplir des œuvres qui l’honorent.

Cette femme jette son dévolu sur un champ, elle a un projet.

L’Église ne veut pas rester passive, mais elle s’engage de tout son cœur dans l’œuvre de Dieu.

Qu’est-ce qui manque à cette femme vertueuse ? Rien ! De la cave au grenier, sa maison respire la vie et l’abondance !

Cette femme a déjà beaucoup travaillé pour l’honneur de son mari. Elle pourrait se dire qu’elle en a fait assez, mais elle a un projet à cœur : acheter un champ que d’autres ont peut-être méprisé. Elle y pense constamment, même si ce champ n’est pas attrayant, puisqu’il est encore en friche. Elle ne s’arrête pas à tout le travail supplémentaire que son nouveau projet risque de lui donner. Elle va acheter ce champ et elle y plante une vigne.

Comme elle, ne nous laissons pas arrêter par la difficulté du terrain ou le travail supplémentaire que notre projet va nous donner, mais travaillons en laissant l’Esprit de Dieu nous remplir et nous qualifier. Les champs sont blancs pour la moisson… Il est temps de sortir de notre maison confortable pour engranger les âmes !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *