Sélectionner une page

Matthieu 6.25-26

Matthieu 6.25-26

Matthieu 6.25-26
C’est pourquoi je vous dis: Ne soyez point en souci pour votre vie, de ce que vous mangerez, et de ce que vous boirez; ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement? Regardez les oiseaux de l’air; car ils ne sèment, ni ne moissonnent, ni n’amassent dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. N’êtes-vous pas beaucoup plus qu’eux?

Assurément, nous vivons dans une société de consommation. Les hommes n’ont de cesse d’inventer de nouveaux besoins dans le but de s’enrichir toujours plus. Sans aucun scrupule, afin de satisfaire leurs intérêts propres, ils suscitent la convoitise dans le cœur des uns et des autres. Si nous nous soumettons à ce dictât, pourrions-nous vraiment être heureux? Non, sans aucun doute. Comment parviendrons-nous au contentement si, sans cesse, nous avons le sentiment qu’il nous manque quelque chose? Nos cœurs ne se rempliront-ils pas bien vite d’amertume? Assurément!

Ne nous laissons pas aller à cette folie! Ne nous rendons pas esclaves des hommes! Obéissons plutôt à la Parole de Dieu qui nous exhorte à user de ce monde comme si nous n’en usions pas. En toutes choses, soyons sages et modérées de manière à ce que nous ne soyons pas asservis par quoi que ce soit! Souvenons-nous, en Jésus-Christ, nous sommes accomplis. Certes, nous ne possédons peut-être pas de grandes richesses sur terre. Après tout, est-ce un si grand mal? Quoi qu’il en soit, soyons pourtant convaincus qu’il ne nous manque rien qui ne nous soit nécessaire.

Le Père y veille, Il connait nos besoins. Ne sommes-nous pas Ses enfants adoptifs par la foi en Jésus? Il nous donne tout ce qui convient à notre croissance spirituelle. Chacun conviendra que notre vrai trésor est de connaître le Seigneur, n’est-ce pas? Alors, nous pouvons être rassurés, notre Dieu prendra garde à ce que toutes les conditions propices à l’accomplissement de cet objectif soient réunies! Bien entendu, il peut y avoir une grande différence entre ce que Dieu estime nous être profitable et notre propre opinion sur le sujet. Sachons, par Sa grâce, nous soumettre sous Sa main et recevoir avec reconnaissance tout ce qu’Il aura jugé bon de nous donner.

Finalement, qu’avons-nous besoin d’autre que de savoir que le Seigneur a soin de nous? N’est-ce pas suffisant pour combler parfaitement notre cœur? Oui, certainement! Si nous nous abandonnons au Seigneur, nous pourrons marcher libres de toutes inquiétudes. Nous n’aurons d’autre souci que celui de chercher le Royaume de Dieu et sa justice!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *