Sélectionner une page

Lamentations 3.21-23

Lamentations 3.21-23

Lamentations 3.21-23
Voici ce que je veux rappeler à mon cœur, et c’est pourquoi j’aurai de l’espérance: Ce sont les bontés de l’Éternel, que nous n’ayons pas été consumés; ses compassions n’ont point défailli. Elles se renouvellent chaque matin; ta fidélité est grande!

Qui pourrait subsister si Dieu nous traitait selon tous nos péchés et toutes nos impiétés? Nos forfaits ne se sont-ils pas multipliés devant Lui? Ne sommes-nous pas tous coupables devant Dieu? Le nier serait une folie! Certainement, le Seigneur pourrait tous nous condamner sans aucune miséricorde. Nos œuvres sont mauvaises. Quel autre salaire que la mort pourrions-nous bien en espérer?

Toutefois, ô âme abattue et coupable, si tu ploies sous le fardeau de ton péché, il y a de l’espoir pour toi! Voici, les bontés de l’Éternel ne sont pas épuisées! Ses compassions se renouvellent chaque matin! Notre Dieu ne prend pas plaisir à la mort du méchant mais plutôt à ce qu’il se repente et qu’il vive. Qui est semblable à notre Dieu, qui pardonne l’iniquité? Qui est comparable à notre Dieu, qui se plaît à faire miséricorde?

Sommes-nous lassés sur le chemin? Sommes-nous découragés et languissants? N’abandonnons pourtant pas le combat. Non, souvenons-nous plutôt des bontés de l’Éternel. Souvenons-nous de l’Amour que Dieu nous a montré en Jésus-Christ! Souvenons-nous que le Seigneur est venu souffrir à la croix pour nous! Il est venu, non pour perdre les âmes des hommes, mais pour les sauver! Ces pensées ne sont-elles pas pleines de consolations? Alors que nous les repassons dans nos cœurs, ne reprenons-nous pas vigueur et ne sommes-nous pas tout à nouveau disposés à reprendre la course?

Assurément, Dieu est notre salut. Ne cessons jamais d’espérer en Lui. Le Seigneur est riche pour tous ceux qui L’invoquent. Il est un secours qui ne manque jamais dans la détresse. Certainement, nous pouvons déclarer: « Pourquoi t’abats-tu, mon âme, et pourquoi frémis-tu en moi? Attends-toi à Dieu, car je le louerai encore; il est mon salut et mon Dieu! »

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *