Select Page

Hébreux 12.12-13

Hébreux 12.12-13

Hébreux 12.12-13
Fortifiez donc vos mains languissantes, et vos genoux affaiblis; Et faites à vos pieds un chemin droit, afin que ce qui cloche ne se dévoie pas, mais plutôt qu’il soit guéri.

Qu’ils sont impétueux, intimidants, les puissants flots du découragement! Comme des lames de fond, ces vagues déferlent sur tous les hommes, sans en épargner aucun. Malheureusement, si les fondations de quelqu’un sont défectueuses, celui-là sera emporté. Il ne restera plus rien de sa maison.

Toutefois, quant au fidèle, il n’a pas à craindre une telle perte. Et pour cause, sa vie est bâtie sur la parole de Christ. Le ciel et la terre passeront, mais Sa Parole ne passera pas. Quelle grande assurance! Pour eux, aucun risque d’être emportés, ils tiendront fermes. Un jour, peut-être seront-ils privés de tout, mais pourtant jamais de leur joie, de l’espérance de l’Évangile.

Pour l’heure, comme tout le monde, les croyants sont éprouvés. Naturellement, ils connaissent des afflictions et des douleurs sur terre. Seulement, à la différence des hommes incrédules, leur refuge n’est pas dans la chair. Non, pas du tout! Leur confiance réside dans le Nom du Seigneur. Ils savent pertinemment que Sa force s’accomplit dans la faiblesse. Aussi, bien loin de s’en mettre en peine, ils sont arrivés au point où ils se glorifient même dans leurs infirmités. Evidemment, ce n’est pas que les chrétiens prennent plaisir à souffrir. Mais ils savent que lorsqu’ils sont faibles, c’est alors qu’ils sont forts en réalité. Là, ils connaissent avec certitude que la force de Christ habite en eux. Désormais, plus question de s’enorgueillir comme si leur main les pouvait délivrer d’un quelconque danger. À présent, sans force, chacun reconnaît le bras de l’Éternel et Lui donne gloire. C’est ici, dépendant entièrement du Seigneur, qu’ils sont véritablement en sécurité. Ils l’ont bien compris: le salut vient de l’Éternel!

En somme, les faiblesses ne servent qu’à rappeler deux choses essentielles aux bien-aimés. La première est qu’ils ne sont que des vases de terre: fragiles et sans ressource propre. La seconde est que la force appartient à Dieu, que Sa domination est absolue. Aujourd’hui, l’accès au trône de la grâce est assuré. Les rachetés de Christ sont tous invités à s’en approcher. Là, dans ce lieu, s’obtiennent la miséricorde et le secours. De toute évidence, les provisions de la grâce de Dieu ne manquent jamais. Elles abondent toujours en faveur de ceux qui s’attendent à Lui, et invoquent Son Nom en vérité!

L’adversaire est rusé, il tente de contraindre les soldats à l’abandon. Il les incite au repli sur soi, à prendre appui sur leurs forces. C’est un piège mortel! Néanmoins, nous disposons maintenant d’un avantage déterminant: nous le savons! C’est pourquoi, tournons nos regards vers Jésus, le Chef et le Consommateur de la foi. Attachons-nous à Christ, le Vainqueur! Nous reprendrons courage, et le cœur ne nous manquera plus. Avec vigueur, nous poursuivrons la course, quoi qu’il puisse arriver!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *