Sélectionner une page

Jésus peut tout reconstruire

Jésus peut tout reconstruire

« Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas votre cœur » .
Hébreux 3.15

MA VIE SANS JÉSUS
Elle se résume en ces mots : chagrins, tristesse, pleurs, échecs, désillusions, douleur.

CHAGRINS : J’ai grandi séparée de maman car elle faisait de longs séjours à l’hôpital, elle était atteinte d’une grave maladie.

TRISTESSE : Papa ne pouvait pas s’occuper de nous, ma sœur et moi, nous avons connu les nourrices, les familles d’accueil, les foyers……

PLEURS : Je pleurais tous les jours, loin de ma famille, je ne supportais pas cette séparation. Au milieu de cette tourmente j’avais dans mon cœur cette petite étincelle à laquelle je m’accrochais désespérément : DIEU. Je lui parlais souvent, je savais seulement qu’il pouvait faire des miracles. Les années ont passé avec parfois une lueur d’espoir, maman allait mieux, elle rentrait à la maison , la famille était de nouveau réunie le temps d’un printemps, d’un été, d’un automne, d’un hiver, d’un vrai Noël tous ensemble.
ÉCHECS : À l’âge de 13 ans j’ai obtenu le CEP, mais je n’ai pas fait d’études donc pas de diplôme…pas de métier. Il aurait fallu que j’aille dans un pensionnat pour étudier, c’était au-dessus de mes forces.

DÉSILLUSIONS : À l’âge de 20 ans, j’ai épousé mon premier amour, 5 ans après je divorce. Au milieu de ce désastre j’apprends une bonne nouvelle : je vais être maman. Nelly nait le 10/02/1971 (en même temps que la prononciation du divorce) mais ma vie a enfin un sens, je veux donner à mon enfant tout ce que je n’ai pas eu : l’amour d’une maman présente.

DOULEUR : Cette même année maman décède, c’est tellement injuste, elle n’avait que 51 ans, cette nouvelle épreuve m’anéantit. Je m’installe chez papa avec Nelly et peu à peu je me reconstruis. Nelly grandit, elle a 10 ans lorsque je rencontre un homme, on décide de vivre ensemble…c’est un fiasco. Je ne supportais pas que mon compagnon se mêle de l’éducation de ma fille, les disputes éclataient de plus en plus fréquentes et de plus en plus violentes, je pleurais souvent, au milieu de ce chaos je ne voyais pas le mal-être de Nelly complètement perturbée par cette ambiance désastreuse. A l’âge de 13 ans elle commence à faire l’école buissonnière, puis des fugues de 2, 3, 5, 15 jours et plus. Peu à peu je me noyais dans un océan d’épreuves et de difficultés, épuisée de nager à contre-courant, je décidai de consulter une voyante et là je reçus le coup de grâce, elle m’annonça que Nelly traînait avec des marginaux et touchait à la drogue. Je suis rentrée chez moi, ravagée par la douleur et la peur, alors j’ai crié à DIEU….. « Si tu existes, DIEU, fais-moi un signe, ne permets pas cela, pas mon enfant ! » Peu à peu j’ai senti une grande paix m’envahir, une douceur indéfinissable, DIEU a séché mes larmes et je me suis endormie.
Le lendemain cette douce paix était toujours là, je pensais : « DIEU va agir… » Dans la semaine j’ai eu la visite d’un chrétien qui m’a parlé de JÉSUS et j’ai décidé d’assister à une réunion d’évangélisation. Là, j’ai réalisé à quel point j’étais loin de Dieu, combien mon âme était souillée, j’ai pris conscience de l’amour de JÉSUS, de son sacrifice à la croix pour moi, je me suis effondrée en pleurs, je me suis repentie et j’ai ouvert la porte de mon cœur à JÉSUS, je lui ai donné ma vie.

MA VIE AVEC JÉSUS
Elle se résume en ces mots : Joie, espérance, éternité, amour divin.

JOIE : Quelques jours après, Nelly, ma petite fugueuse est rentrée à la maison… Elle m’a dit : « Maman, je reprends mes études, et je te rassure, je n’ai jamais touché à la drogue…maintenant tout ira bien… » J’ai levé les yeux vers le ciel et j’ai dit… « Merci Seigneur… »
J’ai fait une formation, trouvé un travail, un appartement et la vie a repris un cours normal.

ESPÉRANCE : JÉSUS est le divin charpentier qui peut tout reconstruire, on peut compter sur lui en tout temps, sa fidélité est notre appui, elle nous donne la force d’affronter la vie dans toutes les situations. Je le crois et le vis depuis plus de 20 ans.

ÉTERNITÉ : Si vous avez soif de vérité, de justice et d’amour tournez vous vers JÉSUS-CHRIST, recevez son pardon, une vie nouvelle et éternelle. La communion sera rétablie entre DIEU et vous. Ce qu’il a fait pour moi, il le fera pour vous, allez à lui sans crainte et laissez-le transformer votre vie.

AMOUR DIVIN : Aujourd’hui si vous entendez la voix de Dieu, ne fermez pas votre cœur (Hébreux 3 : 15), ayant la pleine conviction que ce qu’il promet, il peut aussi l’accomplir (Romains 4 : 21).

[Témoignage d’Yvonne]


Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *