Select Page

Jean 11.24-25

Jean 11.24-25

Jean 11.24-25
Marthe lui répondit: Je sais qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour. Jésus lui dit: Je suis la résurrection et la vie; celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort.

« Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort. » Quelle déclaration extraordinaire! Plus aucune raison de craindre la mort si nous croyons dans le Nom de Jésus-Christ. Plus aucune raison de vivre assujettis à la servitude si nous croyons en Celui qui est la résurrection et la vie. Peut-être, quelqu’un s’interroge-t-il en entendant ces paroles. Peut-être quelqu’un ne comprend-il pas la raison pour laquelle il est invité à placer sa foi dans le Nom du Seigneur. Bien sûr, ce questionnement est tout à fait pertinent. D’ailleurs, les Écritures ne nous laissent pas ignorants à ce sujet.

Tout d’abord, la Parole de Dieu nous enseigne que le salaire du péché, c’est la mort. Puisque tous les hommes pèchent, sans intervention extérieure, tous sont destinés à ce funeste destin. Dieu est juste et saint, le péché ne peut donc rester impuni. À cause du péché, un abîme infranchissable sépare l’homme de Dieu. Ne songeons pas, même un seul instant, à le combler par des bonnes œuvres, ce serait une vaine perte de temps et d’énergie. Reconnaissons-le, nous ne pouvons payer notre dette nous-mêmes, le rachat de notre âme est trop élevé pour que nous puissions y prétendre. Le seul constat auquel nous aboutissons est que, sans soutien extérieur, nous sommes désespérés et irrémédiablement perdus.

Néanmoins, réjouissons-nous car il y a une Bonne Nouvelle! Les Écritures ne nous abandonnent pas à notre désespoir! Voici, Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternelle. Pourquoi le Christ a-t-Il paru? Pour détruire les œuvres du diable. Qu-a-t-Il fait? Il s’est offert, une fois pour toutes, en oblation pour le péché et ainsi, le péché a été aboli. En somme, le problème a été traité à la source. S’il n’y a plus de péché, il n’y a plus non plus de fossé qui nous sépare de Dieu. De même, s’il n’y a plus de péché, la mort ne peut plus non plus nous atteindre. Oui, le Seigneur a vaincu la mort! Croyons-le fermement, à la croix, le Seigneur a tout accompli. Si nous demeurons en Lui, nous pouvons véritablement faire notre compte d’être morts au péché et vivants pour Dieu!

Puisque le Seigneur vit, par Sa grâce, Ses disciples vivront aussi!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *