Select Page

Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu!

Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu!

« Et Jésus, les regardant, leur dit: Quant aux hommes, cela est impossible; mais quant à Dieu, toutes choses sont possibles. »
Matthieu 19.26

Comme la plupart d’entre nous, j’ai eu une éducation religieuse jusqu’à l’âge de 14 ans, mais jusqu’à 50 ans, je ne savais pas si je croyais en Dieu. C’est après la conversion de ma femme Béatrice que jour après jour, je me suis rapproché de lui. Les bénédictions qu’il lui a accordées et qu’il lui accorde toujours depuis près de 4 ans m’ont ouvert les yeux. Cela m’a vraiment interpellé de voir la joie et la paix qu’elle a face au cancer malgré les multiples rechutes.

Avant la maladie, elle était forte pour les autres mais beaucoup moins pour elle. Mais Dieu l’a transformée. Même devant le verdict des médecins disant que sa maladie était incurable, qu’il n’y aurait pas de guérison mais juste un prolongement de la vie, elle avait en elle cette force inexplicable. Dieu m’a vraiment prouvé qu’il existe et qu’il la porte dans cette épreuve. Il nous porte aussi car si elle est bien, nous le sommes également. Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu !

Un jour, en allant à la pêche avec deux amis, je roulais à 110 km/heure sur une quatre-voies quand une voiture m’a coupé la route. J’ai donné un grand coup de volant pour l’éviter mais je pensais alors que la sortie de route était inévitable. Je n’ai pas compris comment j’avais pu me remettre dans le sens de la voie. Mes amis m’ont dit que j’avais vraiment bien maîtrisé la situation. Nous sommes quand même allés à la pêche mais plusieurs semaines après, cette scène me travaillait toujours. Je me suis rendu compte que seule la main de Dieu avait pu me sortir indemne de cette situation. J’ai aussi compris qu’il ne voulait pas que je laisse ma femme toute seule dans son épreuve.

Un jour, Béatrice est allée chez une amie pour lui souhaiter son anniversaire. J’avais tout pour être heureux, sachant qu’elle l’était aussi. Je pouvais aller à la pêche et prendre tout mon temps pour me livrer à mes occupations habituelles. J’aurais dû être content, mais je me suis rendu compte qu’il me manquait quelque chose, sans doute la paix et la joie que j’observe au quotidien chez ma femme. Cela a renforcé mon envie d’ouvrir mon cœur à Jésus et de me faire baptiser pour être sauvé, ce que j’ai fait.

Je tiens à remercier le Seigneur de m’avoir pardonné mes péchés et donné l’assurance de la vie éternelle.

[Témoignage de Serge]


Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *