Select Page

2 Timothée 4.2-3

2 Timothée 4.2-3

2 Timothée 4.2-3
Prêche la parole, insiste en temps et hors de temps, reprends, censure, exhorte en toute patience, et en instruisant. Car il viendra un temps où les hommes ne souffriront point la saine doctrine, mais où, désireux d’entendre des choses agréables, ils s’amasseront des docteurs selon leurs convoitises […].

La saine doctrine va à contre courant des principes du monde. N’est-ce pas une réalité? Qui ne l’a pas constaté? Les hommes prétendent que la Parole de Dieu est datée, qu’elle ne les concerne plus. Il ne veulent se soumettre à aucun joug. Ils proclament haut et fort leur indépendance. Ils se disent sans Dieu ni loi. L’homme pense être son propre maître et estime qu’il peut faire ce que bon lui semble sans que cela ne prête à aucune conséquence. Quelle erreur funeste! Pourtant, combien partagent cette pensée ténébreuse?

En ce qui nous concerne, gardons précieusement dans nos cœurs la Parole de Dieu et proclamons-la à qui veut bien l’entendre! Sans l’ombre d’un doute, la lumière aura toujours de l’avantage sur les ténèbres. Ne nous laissons pas gagner par la moralité de ce monde. Maintenons vaillamment le témoignage de Jésus-Christ! Certainement, seule la vérité peut nous rendre libre. N’avons-nous pas grand besoin d’en être abreuvés quotidiennement pour pouvoir tenir fermes face aux mensonges, aux tentations et aux séductions? Comment serions-nous mis à couvert des pièges tendus par l’adversaire et comment nos âmes échapperaient-elles aux filets de la mort si nous négligeons de nous nourrir des paroles qui sortent de la bouche de Dieu? Le danger qui nous menace est très sérieux! Que Dieu, dans Sa grâce, nous préserve de tout orgueil et de toute suffisance.

Qui peut dire le nombre de doctrines pernicieuses et mortelles qui ont déjà été introduites dans le monde? Combien ont déjà succombé à cause d’elles? Sommes-nous meilleurs que ces malheureux? Non, bien entendu! Par conséquent, ne plaçons aucune confiance en notre chair. Ce serait notre perte. Comptons plutôt sur la grâce de Dieu pour être revêtus de la sagesse d’en haut et demeurer prudents. La Parole de Dieu est le seul rempart à même de nous mettre à couvert de l’erreur! Gardons-la donc serrée contre nos cœurs et attachons-nous à Celui qu’elle révèle: notre Seigneur Jésus-Christ!

Même dans la vallée de l’ombre de la mort, Il continuera pourtant à nous conduire sur le sentier de la vie!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *