Select Page

1 Pierre 1.3-5

1 Pierre 1.3-5

1 Pierre 1.3-5
Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a fait renaître, pour une espérance vivante par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts, Pour un héritage incorruptible, sans tache, inaltérable, et réservé dans les cieux pour nous, Qui, dans la puissance de Dieu, sommes gardés par la foi, pour le salut, qui est prêt à être manifesté dans les derniers temps.

Non, rien ne sert d’amasser richesse sur richesse sur terre jusqu’à ne plus savoir quoi en faire. Après tout, les trésors du monde sont périssables et corruptibles. Un jour, d’une manière ou d’une autre, il faudra de toute façon y renoncer. Puisque tous devront en souffrir la perte, à quoi bon placer son espérance en ces biens? En réalité, une fois que cet appui sera ôté, il ne restera plus rien, sinon de la confusion.

C’est un fait, où est notre trésor, là sera aussi notre cœur. C’est pourquoi, à nous de veiller soigneusement à nos investissements. Il faut être absolument clair sur ce qui, à nos yeux, a réellement de la valeur et se déterminer ensuite. En réalité, toutes nos pensées, nos actions, nos intentions, nos choix découleront directement de l’objet de notre quête. Pour obtenir la perle de grand prix, l’homme consent certainement à sacrifier tout ce qu’il possède. Aussi, quant à nous, prenons le parti d’être riches pour Dieu. Là-haut, dans le ciel, le larron n’approche pas, la teigne ne gâte rien non plus. Là-bas, notre héritage est sûrement gardé. Nul n’en subtilisera rien.

Aujourd’hui, beaucoup dépensent leur temps, leur énergie, leur vie, pour ce qui ne profite pas. Lorsque Dieu redemandera leur âme, tout leur travail se révélera vain. Alors, ils seront dépouillés de tout, complètement démunis. Quelle triste perspective, n’est-ce pas?

Rassurons-nous, personne n’est tenu de s’en satisfaire. Non, maintenant, une espérance bien plus grande, vivante et glorieuse, est proposée. Christ est venu, et a apporté avec Lui la promesse d’un héritage inaltérable. À présent, qui demeure en Lui est compté parmi les enfants de Dieu. Naturellement, si quelqu’un est enfant de Dieu, il est aussi un de Ses héritiers. Indiscutablement, le contraste entre les biens temporels et ceux à venir est saisissant!

Désormais, tout bien compté, où est le véritable trésor? Est-ce d’être associé à l’héritage de Christ? Est-ce d’accumuler les honneurs et de faire fortune en ce présent siècle? La question est posée. Chacun doit décider pour soi-même, et agir en conséquence!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *