Sélectionner une page

Psaumes 139.17-18

Psaumes 139.17-18

Psaumes 139.17-18
Que tes pensées me sont précieuses, ô Dieu, et combien le nombre en est grand! Les veux-je compter? Elles sont plus nombreuses que le sable. Suis-je réveillé? Je suis encore avec toi.

Combien sont ceux qui souffrent de l’isolement ou d’une cruelle solitude? Combien sont ceux qui vivent leur peine et leur chagrin sans que personne ne le sache ni ne le voit? Sans doute, même bien entourés, nous pouvons nous retrouver dans ce type de situation. Lorsque l’âme est meurtrie, quel homme pourra la soigner et l’apaiser? Lorsqu’une blessure secrète est cause d’amertume, quel homme pourra la panser? Assurément, à un moment ou un autre de notre vie, nous faisons tous, et toutes, l’expérience du désert. Nous y sommes seuls. Là-bas, tiraillés par les angoisses et la peur, peut-être en arrivons-nous à nous écrier: « Où es-tu Seigneur? » ou encore « Pourquoi Seigneur? ».

Néanmoins, pouvons-nous raisonnablement penser un seul instant que notre Dieu ait pu nous oublier ou, pire encore, nous abandonner? Non, bien entendu. Rappelons-nous la promesse du Seigneur Jésus: « Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » Nous ne le voyons pas, nous ne le ressentons pas, pourtant c’est un fait, le Seigneur est avec nous, toujours. Qui connaît le nombre des pensées de notre Dieu envers nous? Elles sont plus nombreuses que le sable! Non, nous ne sommes pas seuls, jamais touts seuls. C’est la vérité!

C’est pourquoi, ne nous résignons pas! Nous laissons personne nous convaincre du contraire. Il ne faut pas que l’isolement et le silence nous emprisonnent. Ne laissons pas le nombre de nos pensées sombres se multiplier, elles deviendraient rapidement un abîme infranchissable. Non, nous ne sommes pas abandonnés! Souvenons-nous de la fidélité du Seigneur Jésus! Aussi, même si cela peut coûter, prenons néanmoins part à la communion fraternelle. Certes, les frères et sœurs ne comprendront peut-être pas nos difficultés mais nous serons consolés. Ils sauront nous entourer de la compassion et de l’Amour du Seigneur.

Voici, c’est dans l’assemblée des frères que l’Éternel envoie la bénédiction et la vie pour l’éternité!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *