Select Page

Matthieu 5.22

Matthieu 5.22

Matthieu 5.22
Mais moi je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère sans cause, sera punissable par le tribunal; et celui qui dira à son frère: Raca (homme de rien), sera punissable par le conseil; et celui qui lui dira: Fou, sera punissable par la géhenne du feu.

En Jésus-Christ, il a plu à Dieu de nous élever à la dignité de fils et de filles. Il ne fait aucun doute que nos âmes ont de la valeur aux yeux du Seigneur. Pour nous en convaincre, nous n’avons qu’à considérer le prix consenti pour en faire le rachat, rien de moins que le précieux sang de l’Agneau! Si Dieu nous considère et nous assure de Sa faveur, pourrions-nous décemment mépriser un frère ou une sœur qui bénéficie de la même grâce? Qui serions-nous pour agir ainsi? Pourrions-nous nous offrir le luxe de dédaigner ou de regarder quelqu’un de haut? Certainement pas! Assurément, la foi que nous partageons est du même prix. Rappelons-nous de quelle boue nous avons été retirés. Certes, il n’y a rien en nous dont nous pourrions être fiers. Il n’y a rien que nous ayons qui ne nous ait été donné. Nous n’avons vraiment aucun sujet de nous glorifier. Souvenons-nous aussi que si Dieu nous reçoit, ce n’est pas par égard pour nous personnellement mais pour Son Fils Jésus. En dehors de Lui, nous n’avons aucune valeur!

Puisqu’il est ainsi, que ferons-nous? Revêtons-nous d’humilité! Nourrissons un amour fraternel qui soit sans hypocrisie! Veillons à ne pas faire achopper nos frères et sœurs en quoi que ce soit. Plutôt, cherchons ce qui est propice à leur édification dans le Seigneur. L’objectif n’est pas de faire seul la course en tête! Absolument pas! Le but est que nous parvenions tous ensemble à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu. « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés » nous commande le Seigneur Jésus! Véritablement, c’est un défi immense. Impossible de le relever sans Son aide. Le seul moyen pour y parvenir est de demeurer dans l’Amour du Seigneur. Si nos cœurs y sont sensibles, si nous savons avec certitude que nous sommes aimés de Dieu, croyons-le, nous n’aurons aucun mal à laisser Son Amour déborder sur les autres!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *