Select Page

La fin du monde!

Matthieu 25:13
Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure où le Fils de l’homme viendra.

Quelle confusion que celle dans laquelle est plongé le monde dans lequel nous vivons. Tout n’y est qu’angoisse et obscurité (Ephésiens 6:12). Chacun reconnait en lui-même, malgré les faux semblants, que la fin de ce monde est actée. Se peut-il, en effet, que celui-ci continue encore à tourner indéfiniment dans sa course effrénée, où les injustices sont toujours plus criantes, où les ressources de la terre s’amenuisent comme peau de chagrin malgré tous les efforts humains pour les préserver, et où l’impiété atteint des sommets toujours plus élevés? Non, indubitablement et chacun en convient. Touchant la date et l’heure de la fin du monde, nul ne le sait que le Père seul (Matthieu 24:36)!

Combien pourtant sont dans l’angoisse et remplis de frayeur parce que, privés de la connaissance de la Parole de Dieu (Osée 4:6), ils sont gagnés par la séduction d’imposteurs qui par leurs discours profanes (2 Timothée 2:16) parviennent à semer le trouble dans leurs âmes (Galates 1:7). Plusieurs ont déjà prétendu connaître la date de la fin du monde. Tous ces hommes et ces femmes enflés d’orgueil (1 Timothée 6:4) ont tous été confondus quand ils ont vu leurs prédictions être trouvées mensongères (Deutéronome 18:22)! Ne vit-on pas actuellement une véritable psychose ayant trait à la fin du monde? Que d’angoisses et de fardeaux suscités dans les coeurs à cause d’insidieux mensonges n’ayant d’autres buts que de tromper les hommes et de les éloigner de Dieu! La peur est devenue si grande qu’un véritable commerce s’est formé visant à exploiter ce phénomène. Plusieurs ont déjà bâti leur bunker et sont prêts à aller s’y réfugier à n’importe quel moment. N’est-ce pas une véritable folie? Lorsque ce moment arrivera, nul ne pourra se cacher et même les montagnes ne sauraient abriter ceux qui voudraient s’y cacher (Apocalypse 6:16).

Toutefois, la volonté de Dieu n’est pas que nous vivions constamment l’âme affligée et en proie à la détresse. Bien au contraire, nous sommes exhortés à vivre sans aucune inquiétude (Philippiens 4:6). C’est pourquoi nous ne sommes pas laissés dans l’ignorance quant aux choses qui doivent arriver. Il est vrai que la fin du monde aura lieu (Matthieu 13:40), il est vrai aussi que la colère de Dieu (Ephésiens 5:6) va s’abattre sur la terre et consumer tous les rebelles (Colossiens 3:6)! Toutefois, les Ecritures déclarent que Dieu est Amour (1 Jean 4:16) et que nous vivons, aujourd’hui encore, dans un temps de grâce (Tite 2:11) où Il use de patience afin que les hommes se repentent (2 Pierre 3:9) et trouvent en Son Fils pardon et réconciliation (Romains 5:11) afin d’échapper à la colère à venir (1 Thessaloniciens 1:10). En effet, il est écrit que Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternelle (Jean 3:16)! Le Seigneur Jésus-Christ est donc venu pour répondre aux besoins du monde, pour leur apporter le salut (Actes 4:12), la vie (1 Jean 4:9), et la paix (Ephésiens 2:14) de manière à ce que les hommes et les femmes qui placeraient leur confiance en Lui puissent appréhender les échéances à venir avec sérénité et confiance. Le Sauveur (Jean 4:42) nous engage à ne pas laisser nos coeurs se troubler (Jean 14:1) mais à Lui faire entièrement confiance (1 Jean 2:28). Il a déclaré que nul ne sait quand la fin du monde viendra (Marc 13:32) et que, de plus, il ne nous appartient pas de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de Sa propre autorité (Actes 1:7). Pourquoi donc nous évertuer à désobéir en cherchant à tous prix à percer des secrets qu’il ne nous est pas donné de connaître? D’ailleurs, qu’en aurions-nous de plus?

Le Seigneur nous exhorte simplement, puisque nous ne connaissons ni le jour ni l’heure (Matthieu 25:13), à veiller et à prier (Marc 13:33) de manière à ce que nous ne soyons pas surpris mais prêts à Le rejoindre étant libres de tout ce qui pourrait encore nous tenir lié à la terre (Colossiens 3:2). Par conséquent, comme nous y sommes appelés, conservons-nous dans l’Amour de Dieu (Jude 21) dans l’attente de la bienheureuse espérance et de l’apparition de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ (Tite 2:13)! Qu’avons-nous donc à faire de telle déclaration folle des hommes ou de je ne sais quelle prophétie profane qui voudrait, avec audace, se substituer à la Parole de Dieu qui seule doit faire autorité dans nos vies? Ne serait-ce pas là pour nous une grave erreur que de prêter crédit à de telles allégations et troquer la paix que nous donne le Seigneur en échange d’un pain d’angoisse (Esaïe 30:20)?

Puisse le Seigneur, dans Sa grâce, garantir nos coeurs de toutes ces faussetés et de ces esprits séduisants (1 Timothée 4:1) qui voudraient nous éloigner loin de Lui et loin de l’espérance que procure Son Évangile (Colossiens 1:23) de manière à ce que nous puissions demeurer dans une paix parfaite malgré le tumulte et les bruits assourdissants de ce monde (Esaïe 17:12) ayant toujours à l’esprit que quoi qu’il en soit, Il a promis qu’Il serait avec nous tous les jours jusqu’à la fin du monde (Matthieu 28:20)! Gloire à Dieu!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *