Select Page

Heureux les affligés!

Matthieu 5:4
Heureux ceux qui sont dans l’affliction; car ils seront consolés.

Quel étonnant contraste dans le verset suivant: « Heureux les affligés, car ils seront consolés! » (Matthieu 5:4). Jésus parle de ceux qui pleurent ou qui sont dans le deuil, et pourtant il les estime dès à présent heureux.

Les pleurs font partie de notre existence et ne sont pas un péché. Jésus lui-même n’a-t-il pas pleuré devant le tombeau de Lazare? Il existe de nombreuses raisons de pleurer: la souffrance physique ou morale, les déceptions de la vie, la mort d’un proche, le mal qui abonde dans notre société.

Déjà dans l’Ancien Testament, le prophète Ésaïe annonçait la consolation à venir pour tous les affligés de Sion lors de la venue du Messie: « un diadème au lieu de la cendre, une huile de joie au lieu du deuil, un vêtement de louange au lieu d’un esprit abattu » (Ésaïe 61:2-3). Jésus a cité le début de cette prophétie dans la synagogue de Nazareth en précisant aux auditeurs stupéfaits qu’elle était accomplie sous leurs yeux. Mais les Juifs l’ont mis dehors! Ils n’ont pas voulu du bonheur qu’il leur proposait.

Ce monde n’est pas pour nous une source d’encouragement mais de tristesse, de douleur et de peine. La joie y est passagère et superficielle. Vers qui se tourner pour connaître un véritable bonheur durable? Venons aujourd’hui à Jésus, la seule et unique source de toute consolation. Il nous consolera de notre peine et nous accordera sa joie. Tournons-nous vers lui, plaçons notre confiance en ses promesses, il nous aime et veut le meilleur pour chacun d’entre nous.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *