Select Page

Esaïe 46.3-4

Esaïe 46.3-4

Esaïe 46.3-4
Écoutez-moi, maison de Jacob, vous tous, restes de la maison d’Israël, dont je me suis chargé dès le sein maternel, que j’ai portés dès votre naissance. Jusqu’à votre vieillesse je serai le même, et je vous soutiendrai jusqu’à la blanche vieillesse; je l’ai fait, et je vous porterai encore; je vous soutiendrai, et vous sauverai.

Demeurons dans l’amour du Christ, et nous marcherons tranquilles. Oui, toujours la fidélité de Dieu sera notre appui. Indiscutablement, chacun connait bien des épreuves et des difficultés durant son pèlerinage. Toutefois, combien il est doux de savoir que le Seigneur pense à Ses bien-aimés, qu’Il ne les oublie pas. Quelle pensée pleine de consolation pour l’âme croyante, n’est-ce pas?

En dépit des apparences, le Seigneur n’est jamais absent, même lorsque la tempête fait rage. Peut-être semble-t-Il dormir dans la barque; qu’importe, Il est là et nous sommes en sécurité. Nous n’ignorons pas qu’Il parle avec autorité aux vents et à la mer. Oui, le monde est froid et hostile mais, ayons bon courage, du commencement jusqu’à la fin, le Seigneur veille sur les Siens. De Sa main, nul ne saurait jamais ravir personne!

Des douleurs, certes il y en aura encore. C’est évident, chacun souffrira encore des blessures. Soyons lucides à ce sujet, autrement nous n’irions que de désillusion en désillusion. Telle personne se trompe lourdement si elle estime que suivre Christ est synonyme d’une vie facile exempte de maux. Jamais cette promesse n’a été faite, au contraire! Oui, les fidèles auront des tribulations, c’est vrai. Par contre, l’assurance qui est leur est la suivante: ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les principautés, ni les puissances, ni les choses présentes, ni les choses à venir, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature, ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur. Peut-être la vallée de l’ombre de la mort fera-t-elle partie de notre itinéraire; toutefois, nous n’y cheminerons pas seuls. Précieuse assurance!

Maintenant, pour éviter toute déconvenue, vivons de foi. Le Seigneur est fidèle? Alors, quoi qu’il arrive, croyons-le! Considérons toutes choses au travers du prisme de la foi. Indéniablement, les yeux de la chair poussent à l’incrédulité. Alors, les perspectives sont ténébreuses et le désespoir est à la porte. Et pour cause, on ne considère que ce qui frappe l’œil sans se souvenir que Dieu est Maître des temps et des circonstances. Quant à nous, ne craignons pas, croyons seulement! Qu’importe la saison de notre vie, jeune et plein de vigueur ou fatigué et dans la blanche vieillesse, joyeux ou triste, riche ou pauvre, ayons confiance: Dieu ne change pas, Il reste le même et Sa fidélité ne varie pas! N’en doutons pas, Il nous portera encore; Il nous soutiendra, et nous sauvera!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *