Select Page

Deutéronome 7.9

Deutéronome 7.9

Deutéronome 7.9
Reconnais donc que c’est l’Éternel ton Dieu qui est Dieu, le Dieu fidèle, qui garde son alliance et sa miséricorde jusqu’à mille générations à ceux qui l’aiment et qui observent ses commandements […].

Du premier au dernier verset, les Écritures nous entretiennent de l’Amour de Dieu. Elles nous témoignent de Sa fidélité et nous parlent de Sa grande miséricorde. Considérons ceci, dès la chute de l’homme, Dieu a laissé entendre qu’Il enverrait un Libérateur pour délivrer Son peuple des griffes de l’adversaire. En dépit de toutes les apparences, malgré ses innombrables péchés, l’homme n’a jamais été totalement abandonné. Oui, Dieu a tenu promesse. Comme toujours, Sa Parole a été suivie d’effets. Le Sauveur est venu et, au temps marqué, Christ est mort pour des impies. Maintenant, quiconque croit en Lui reçoit la rémission des péchés par Son Nom.

Bien entendu, pour recevoir, la foi est requise. Il faut accueillir le témoignage de la grâce de Dieu, prêter crédit à Ses paroles, à Sa volonté de nous justifier au prix du sang de Son Fils. Aussi, les yeux de la chair ne voient rien de tout cela. Si quelqu’un observe par ce prisme, il ne voit que chaos, sables mouvants et incertitudes. Là, sans aucun doute, le serpent trouve un terrain favorable pour atteindre l’homme. Même, il emploiera son arme la plus redoutable contre lui, celle qu’il a utilisé dès le commencement: « Dieu a-t-Il réellement dit? »

Quant à nous, ne lui cédons pas, ne lui donnons pas accès. Son unique objectif est de nous éloigner du salut qui est en Jésus-Christ. Il veut nous entraîner dans sa chute, nous amener au feu éternel qui a été préparé pour lui et ses anges. Seulement voilà, il ne peut nous y contraindre! Fermons l’oreille à ses calomnies, autrement cela reviendrait à faire Dieu menteur. Croyons le Fidèle et opposons la vérité au père du mensonge. Il devra s’incliner. En un mot, soumettons-nous à Dieu; résistons au diable, et il fuira loin de nous.

Assurément, la marche par la foi est une marche difficile, à contre-courant. Après tout, pourquoi Dieu nous aimerait? Sans peine, nous pourrions raisonner ainsi. Seulement, comment le Seigneur Jésus nous exhorte-t-Il, que dit-Il? « Ne crains point, crois seulement. » En réalité, nous n’avons pas besoin de comprendre l’Amour de Dieu, simplement de le recevoir. Aujourd’hui, Sa main est encore tendue. Saisissons-la! Le Sauveur fidèle nous recevra encore!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *