Sélectionner une page

Romains 8.26

Romains 8.26

Romains 8.26
Et même aussi l’Esprit nous soulage dans nos faiblesses; car nous ne savons ce que nous devons demander pour prier comme il faut; mais l’Esprit lui-même intercède pour nous par des soupirs qui ne se peuvent exprimer.

Non, les chrétiens ne sont pas laissés orphelins en ce monde hostile, loin de là! Et pour cause, le Seigneur Jésus a promis qu’Il viendrait à eux. Oui, le Christ baptise du Saint-Esprit, Il envoie le Consolateur à Ses disciples. Assurément, et en dépit des apparences, ceux-là ne cheminent pas seuls. Le fait est que tout au long du parcours, du premier jusqu’au dernier pas, les bien-aimés sont soutenus, fortifiés, et conduits dans toute la vérité.

Bien sûr, comme tout le monde, les pèlerins connaissent peurs et terreurs. Naturellement, ils affrontent diverses épreuves et nombre de difficultés. Quoi qu’il en soit, une chose demeure certaine: le peuple béni n’est jamais abandonné. Toujours, l’Esprit du Seigneur est là. Continuellement, Il assiste ceux qui suivent le bon Berger. Il intercède en leur faveur et les soulage dans leurs faiblesses. Autrement, c’est sûr, devant l’ardeur du combat, le cœur croyant deviendrait très vite lâche. Le courage manquerait et, avant longtemps, les fidèles chancelleraient, ils abandonneraient la course.

De toute évidence, si pour garder la foi, l’homme ne doit compter que sur ses ressources, autant qu’il arrête de se battre immédiatement. Les ennemis sont nombreux, sans pitié, violents. Tous veulent piller le racheté de son inestimable trésor, le priver du témoignage qui rend libre! Voici, tous veulent le priver de la précieuse connaissance de Christ! Il faut être lucide, il est absolument impossible de remporter seul cette guerre. Non, nul ne peut sérieusement prétendre soutenir le combat de la foi sans soutien. Après tout, qu’est-ce que l’homme, et quelle est sa vigueur? Que fera-t-il face au lion rugissant qui cherche sa proie? Malheureusement, l’issue ne fait guère de doute: il sera englouti sans aucun ménagement.

Maintenant, il est temps d’écouter ce qui est propice au salut, à la victoire! L’Esprit a été donné à ceux qui obéissent à Dieu. L’Esprit habite les enfants de Dieu. Aujourd’hui, le fidèle est le temple du Saint-Esprit, rien que ça! Voilà qui change radicalement la donne! À présent, la configuration est tout à fait différente! Dorénavant, les soldats de Jésus-Christ sont équipés pour la bataille. Désormais, ils ne craignent plus rien ni personne. Ils savent bien que Celui qui est en eux est plus grand que celui qui est au monde. Il suffit aux combattants d’être attentifs aux ordres du Chef des armées et d’obéir. Alors, tout sera bien, ils mèneront les batailles de l’Éternel, et ils vaincront. « Ce n’est point par puissance, ni par force, mais par mon Esprit, a dit l’Éternel des armées. »

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *