Select Page

Psaumes 62.2-3

Psaumes 62.2-3

Psaumes 62.2-3
Mon âme se repose en Dieu seul; c’est de lui que vient mon salut. Lui seul est mon rocher, ma délivrance, ma haute retraite; je ne serai pas beaucoup ébranlé.

L’homme a beau chercher le repos ici-bas, ses espoirs finissent invariablement par être déçus. Toujours son cœur est troublé et tourmenté. Ceux, et celles, qui ne peuvent se satisfaire de vulgaires mensonges pour tromper leur malaise l’admettent bien volontiers: ce monde est un désert. Il ne s’y trouve aucune stabilité, pas plus que d’eau pour étancher sa soif.

Peut-être quelqu’un parmi nos lecteurs est également parvenu à cette douloureuse conclusion. Peut-être éprouve-t-il cette sécheresse et soupire après du repos pour son âme. Dans ce cas, voici le conseil que nous donnent les Écritures. Du début jusqu’à la fin, elles ne cessent d’exhorter l’homme à ne placer sa confiance qu’en Dieu. Pour preuve, écoutons ce que nous rapporte le prophète Jérémie: « Béni soit l’homme qui se confie en l’Éternel, dont l’Éternel est la confiance! » Peut-il y avoir déclaration plus limpide? Les circonstances difficiles sont-elles épargnées à un tel homme? Non, pas du tout! Certes, diverses épreuves fondront sur lui. Certes, de violentes et puissantes tempêtes s’abattront probablement sur lui. Néanmoins, s’il garde la parole du Seigneur, si Dieu seul est son rocher, qu’a-t-il à craindre? Qui le privera de sa joie dans le Seigneur, et qui le privera de la paix qu’Il donne?

Dans la pratique, qu’il soit abattu ou plein d’assurance, sa confiance en Dieu ne diffère pas. Il sait que, quoi qu’il arrive, son Dieu est fidèle. Tel est son repos. Maintenant, n’en doutons pas, nous pouvons aussi faire cette expérience. Véritablement, le Seigneur Jésus invite encore aujourd’hui à s’approcher de Lui: « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous soulagerai. » Combien douces sont ces paroles pour une âme épuisée et las, n’est-ce pas? C’est pourquoi, prêtons-Lui une oreille attentive et obéissons-Lui! Avant longtemps, pour sûr, nous pourrons nous associer au psalmiste et affirmer le cœur rempli d’allégresse: « Mon âme se repose en Dieu seul; c’est de lui que vient mon salut. »

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *