Select Page

Proverbes 8.1-4

Proverbes 8.1-4

Proverbes 8.1-4
La sagesse ne crie-t-elle pas, et l’intelligence ne fait-elle pas entendre sa voix? Elle se place au sommet des hauteurs, sur le chemin, aux carrefours. Près des portes, devant la ville, à l’entrée des rues, elle s’écrie: O hommes! je vous appelle, et ma voix s’adresse aux enfants des hommes.

Prenons-en conscience, la sagesse est plus désirable que le fin or et l’argent. Même, toutes les perles les plus précieuses n’égalent en rien sa valeur! Après tout, que reviendrait-il de posséder toutes les richesses de la terre si le cœur est insensé? Finalement, l’homme n’en retire aucun avantage sinon celui d’en jouir quelques jours durant le temps de sa vanité. Le réalisons-nous, il se met en grande peine pour si peu de chose! Bien vite, ce qui fait sa gloire lui sera retiré, et seule la confusion lui restera.

Le monde se croit sage, tellement sage. Et pourtant, cette sagesse qui le réjouit tant, n’a rien d’enviable. Elle est terrestre, charnelle, diabolique. Elle s’évertue à affranchir l’homme de Dieu, l’amenant jusqu’à nier Son existence. Croyant être sages, les hommes deviennent fous. Maintenant, ils s’assurent sur leur savoir, sur leurs prétendues avancées scientifiques. Quelle erreur! Tout ceci n’est qu’une chimère, qu’un feu de paille, une lumière artificielle. Le fait est qu’ils sont dans la nuit et, de toute évidence, n’aperçoivent pas le danger qui les menace. Pétri d’orgueil, l’homme pense n’avoir besoin de rien.

Toutefois, bien qu’il l’ignore, la vérité est tout autre. Il est malheureux, et misérable, et pauvre, et aveugle, et nu. Quel contraste saisissant entre l’illusion et la réalité! Mais alors, qu’est-ce donc que la sagesse? À ce propos, la Bible affirme que le commencement de la sagesse est la crainte de l’Éternel. L’apercevons-nous, la sagesse de ce siècle ne pourrait être plus opposée à celle qui vient d’en haut. Le monde n’a de cesse de chercher son indépendance. Au contraire, Les Écritures engagent l’homme à craindre Dieu et à ne dépendre que de Lui!

À présent, comment et où obtenir la sagesse? Tous doivent le savoir, elle ne s’achète pas à prix d’argent (qui pourrait se l’offrir?). Il s’agit seulement de la recevoir, car Dieu la donne libéralement à quiconque la demande. Le Seigneur Jésus a été fait pour nous sagesse, justice, sanctification et rédemption. Regardons, tous les trésors de la sagesse et de la science sont renfermés en Christ! Ainsi, plus quelqu’un apprend à Le connaître et s’attache à Le suivre, plus il sera instruit dans les voies de Dieu. Par conséquent, voici ce qu’il faut retenir: quiconque désire devenir sage, selon la pensée de Dieu, n’a qu’à suivre et obéir au bon Berger!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *