Select Page

La nuit la plus sombre..!

Matthieu 26:39
Et étant allé un peu plus avant, il se jeta le visage contre terre, priant et disant: Mon Père, s’il est possible que cette coupe passe loin de moi. Toutefois, non pas comme je veux, mais comme tu veux.

Jésus lutte face à la volonté du Père pour sa vie: si même lui, le parfait Sauveur, a eu de tels combats, attendons-nous à plus forte raison à en connaître aussi! Soyons sur nos gardes, sachant que l’adversaire guette le moment favorable pour nous cribler comme le froment. Suivons l’exemple de Jésus qui ne s’est pas relâché dans la prière et qui s’est parfaitement soumis à son Père.

Et pourtant, il est cruellement déçu par Ses amis. Tout d’abord, il demande à ses disciples, trois fois de suite, de le soutenir dans la prière… en vain! Ils s’endorment à chaque fois! Ensuite, Judas le livre en lui faisant un baiser: n’est-ce pas la pire des hypocrisies? Puis Pierre dégaine impulsivement son épée, montrant à quel point il n’a rien compris au plan du salut que Jésus lui a pourtant clairement expliqué. Et enfin, Pierre s’enfuit lâchement, de même que tous les autres disciples… Nous ne pouvons qu’avoir le coeur serré en découvrant ensuite la lâcheté d’Hérode, la cruauté de la foule, la barbarie des soldats envers Jésus, etc. « Crucifie-le, crucifie-le! » crie la foule ivre de sang. « Fais mourir celui-ci et relâche-nous Barabbas! » Mets à mort le Prince de la vie et libère le pire des malfaiteurs! Toute la noirceur de l’âme humaine est résumée en quelques lignes.

Mais Jésus n’a jamais lâché prise. Pas une seconde il ne s’est relâché. Il a serré les dents et tout enduré pour accomplir sa mission! Nous avons, nous aussi, une grande mission à accomplir. Nous sommes les ambassadeurs du Seigneur sur cette terre! Combien de temps certains perdent-ils parfois, arrêtés au bord du chemin, à « panser leurs plaies », à ressasser les injustices qu’ils ont subies et les trahisons qui les ont blessés? Et pourtant, jamais nous ne subirons tout ce que Jésus a enduré, jamais nous ne serons exposés à une aussi terrible épreuve. « L’homme de douleur, habitué à la souffrance » n’a jamais failli à sa mission!

Ceignons nos reins à sa suite, fortifions-nous devant notre Père comme il nous en a montré l’exemple et soyons prêts à tout endurer pour la gloire de notre Dieu!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *