Select Page

Ezéchiel 34.15-16

Ezéchiel 34.15-16

Ezéchiel 34.15-16
Car moi-même je paîtrai mes brebis et les ferai reposer, dit le Seigneur, l’Éternel. Je chercherai celle qui était perdue, je ramènerai l’égarée, je panserai la blessée et fortifierai la malade; mais je détruirai les grasses et les vigoureuses; car je les paîtrai avec justice.

Si nous sommes comptés parmi les brebis du Berger, nous sommes en sécurité. Lui-même fait paître Son troupeau et le fait reposer. Est-ce à dire que maintenant la vie ne sera plus qu’un long fleuve tranquille? Non, assurément. Veillons à ne pas nourrir de telles pensées, nous n’irions que de déception en déception. Il est vrai, nous connaîtrons sans doute des saisons heureuses où il semblera que tout nous sourit. Néanmoins, ne soyons pas naïfs, ne nous laissons pas surprendre par le mauvais jour. Qui peut prétendre y échapper? Nous traversons tous des temps d’afflictions. Il s’agit du lot de chacun.

Notre cœur devrait-il en être troublé pour autant? Non, bien sûr, puisque nous savons que notre Berger est là. Telle sera notre grande consolation lorsque, au milieu de la vallée de l’ombre de la mort, nos âmes seront saisies par toutes sortes d’angoisses. Oui, malgré tout, avec confiance et reconnaissance nous pourrons affirmer: « Ta houlette et ton bâton me réconfortent. » Peut-il bien exister une paix plus profonde?

Peut-être quelqu’un craint-il encore et s’interroge ainsi: « Et s’il m’arrivait de me perdre, de m’égarer ou de me blesser? Serais-je laissé là, abandonné sur le bord du chemin? » À ce propos, rassurons nos cœurs. Comprenons-le, le bon Berger aime profondément Ses brebis. Ce n’est certainement pas à regret qu’Il les conduit. Sinon, soyons-en convaincus, Il n’aurait pas donné Sa vie pour l’amour d’elles. Ses brebis entendent Sa voix, Il les connaît, et elles Le suivent. Personne ne les ravira de Sa main. Nos inquiétudes sont sans fondement. Reconnaissons que le Seigneur est fidèle. Il ne renonce à aucun des Siens. C’est pourquoi, n’ayons aucune crainte, croyons seulement. Oui, ce monde est dangereux. Oui, ce monde est ténébreux. C’est vrai, mais nous ne sommes pas seuls. Le Seigneur Jésus est avec nous. Il est notre lumière et notre délivrance. Où qu’Il aille, suivons-Le!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *