Select Page

Esaïe 42.5-7

Esaïe 42.5-7

Esaïe 42.5-7
Ainsi a dit le Dieu, l’Éternel, qui a créé les cieux et les a déployés, qui a étendu la terre avec tout ce qu’elle produit; qui donne la respiration au peuple qui est sur elle, et le souffle à ceux qui y marchent: Moi, l’Éternel, je t’ai appelé dans la justice; je te prendrai par la main, je te garderai; je te donnerai pour alliance au peuple, et pour lumière aux nations, Pour ouvrir les yeux des aveugles, pour faire sortir de prison le captif, et du cachot ceux qui habitent dans les ténèbres.

Le monde entier gît dans le mal. Il est plongé dans d’épaisses ténèbres. On n’y trouve que confusion et désespérance. Le monde vit sans Dieu, sans se soucier de Sa volonté ni de Ses intentions envers l’humanité. La plupart des hommes partagent ce discours: « Mangeons et buvons, car demain nous mourrons! » Pour oublier leur misère, ils brûlent leur vie en se livrant pour un temps aux plaisirs du monde, aux délices du péché. Quelle grande tristesse!

Néanmoins, pour ceux qui ne peuvent se satisfaire de cette médiocrité, qui ont soif de justice et de vérité, existe-t-il quelque part une raison d’espérer? La réponse est oui, mille fois oui. Christ est notre espérance! Dieu L’a établi pour être la lumière des nations, la lumière du monde. Désormais, qui croit en Lui ne marche plus dans le noir. Oui, le Seigneur Jésus ouvre les yeux aux aveugles et leur rend la vue. Il offre à ceux qui gardent Son témoignage une toute nouvelle perspective.

Autrefois, la vision était étriquée, cloisonnée aux seules choses qui se font sous le soleil. Alors, le désespoir était total. Maintenant, nous voyons plus loin, tellement plus loin! Les douleurs du temps présent sont comme éclipsées par l’irrésistible espérance d’avoir part à la gloire du siècle à venir. Déjà, pleins de foi, nous nous y projetons. Aujourd’hui, il est vrai, nous sommes éprouvés de diverses manières. À présent, nous sommes chahutés, ballottés et brusqués? Peut-être. Qu’importe, nous tenons fermes. Nous sommes solidement amarrés. À vrai dire, nous avons comme une ancre solide et ferme, pour notre âme. Le témoignage de Jésus-Christ est notre grand trésor, impossible de se résoudre à s’en défaire! Nous en sommes persuadés, le séjour bienheureux, en présence du Seigneur, nous attend. Dieu a promis la vie éternelle, et nous Le croyons! Telle est notre consolation et notre joie!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *