Sélectionner une page

Des hommes et des femmes au grand cœur

Des hommes et des femmes au grand cœur

Grain de sel

Marc 12.43-44

Alors, ayant appelé ses disciples, il leur dit: Je vous dis en vérité, que cette pauvre veuve a plus mis dans le tronc que tous ceux qui y ont mis. Car tous ont mis de leur superflu; mais celle-ci a mis de son nécessaire tout ce qu’elle possédait, tout ce qu’elle avait pour vivre.

Si l’humanité s’est toujours distinguée par son ingratitude, les hommes et les femmes qui aiment le Seigneur ont parfois su faire preuve d’une générosité bouleversante, qui a touché Dieu en plein cœur. Ils sont des étoiles qui brillent dans les ténèbres de ce monde !

Quand le roi de Sodome lui a offert ses richesses, Abraham a fait cette réponse sublime : « Rien pour moi ! » Il a accepté une rétribution pour ceux qui l’accompagnaient, mais pas pour lui. Son cœur était attaché au Seigneur plus qu’à tout le reste, y compris à son bien-aimé fils, comme il l’a prouvé par la suite.

Joseph a pardonné avec une grandeur d’âme extraordinaire à ses frères qui l’avaient vendu comme esclave : « Vous aviez projeté de me faire du mal, Dieu l’a changé en bien… » (Genèse 50.20). « L’indésirable » est devenu le sauveur de sa famille !

Jonathan a renoncé son titre de futur roi par amour pour son ami David et par soumission au plan de Dieu, bravant son père si furieux qu’il a voulu le tuer. David, lui aussi, a fait preuve d’une remarquable grandeur d’âme en épargnant Saül, son ennemi juré, alors que ce dernier était à sa merci.

On pourrait multiplier les exemples, car si l’humanité s’est constamment détournée du Seigneur, il y a toujours eu des hommes et des femmes d’exception, des gens « selon son cœur »…

Jésus a constamment été en proie aux attaques de ses adversaires ; il a souffert de l’ingratitude des foules auxquelles il faisait du bien, mais les rares manifestations de générosité qu’on lui a prodiguées ont profondément touché son cœur. Un jour, une femme est venue verser du parfum sur sa tête, à l’indignation des disciples. « À quoi bon un tel gaspillage ? » protestaient-ils. Ils avaient –apparemment – de bonnes raisons : n’aurait-on pas mieux fait de donner l’argent aux pauvres ? Mais Jésus a rendu le plus beau des hommages à cette humble femme : « Partout où cette bonne nouvelle sera proclamée, dans le monde entier, on racontera aussi en souvenir de cette femme ce qu’elle a fait. » Elle ne cherchait certainement pas la gloire et les honneurs. Elle avait juste un irrésistible élan d’amour pour Jésus, un amour qui la poussait à tout lui donner. Nous ne connaissons pas son nom, mais le fait que Jésus ait insisté pour qu’on garde à jamais le souvenir de son geste prouve qu’il y a accordé une importance considérable.

Qui sait l’impact que peut avoir un simple acte de générosité accompli dans l’ombre ? Nous serons peut-être surpris un jour de constater qu’une parole, un acte discret ont eu des répercussions insoupçonnées !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *