Sélectionner une page

Hébreux 6.18-19

Hébreux 6.18-19

Hébreux 6.18-19
Afin que par ces deux choses immuables, dans lesquelles il est impossible que Dieu mente, nous ayons une ferme consolation, nous qui cherchons un refuge dans la ferme possession de l’espérance qui nous est proposée, Espérance que nous gardons comme une ancre de l’âme, sûre et ferme, et qui pénètre au-dedans du voile […].

Vivre sans espérance? Quelle pensée effroyable! Sans cette ancre de l’âme, comment ne pas sombrer dans la terreur et le désespoir? Que se passe-t-il une fois que la mort nous a emportés? Une fois entrés dans l’éternité, qu’adviendra-t-il de nous? Quelles sont les pensées de Dieu à notre sujet? Bien sûr, nous avons tellement besoin d’être rassurés. Autrement, comment vivrions-nous et où serait notre paix? Voici, la Parole de Dieu ne nous laisse pas dans l’ignorance. Il est réservé aux hommes de mourir une fois, et après cela vient le jugement.

Indiscutablement, ceci a de quoi nous effrayer encore davantage si nous sommes convaincus de péché. Si l’homme est pécheur, il parait évident qu’il ne peut sortir justifié du jugement dont il doit faire l’objet. Néanmoins, voici l’espérance qui nous est proposée: « Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, lesquels ne marchent point selon la chair, mais selon l’Esprit. » Le châtiment que nous craignons est déjà tombé sur quelqu’un d’autre. Nous croyons qu’à la croix, le Fils de Dieu a payé notre rançon. Désormais, nous vivons par la foi et souhaitons ardemment d’être revêtus de Sa justice. Désormais, nous espérons en Christ. Telle est notre confiance.

Mais alors, ceux qui ne croient pas, que peuvent-ils bien attendre? Croient-ils peut-être pouvoir régler leurs affaires une fois leur temps écoulé? Nous pouvons le dire ouvertement, il sera trop tard! Privés de cette espérance, privés de ce grand Avocat, ils devront faire face seul au jugement divin. Puisqu’ils ont refusé de se confier dans le Sauveur, qui viendra maintenant délivrer leur âme de la perdition?

La vie est fugace. Elle passe en un moment et nul ne peut dire quand son âme lui sera redemandée. C’est aujourd’hui le jour du salut. Demain ne nous appartient pas. Le choix est devant nous maintenant! Le salut est annoncé aux hommes. Il s’obtient par la foi dans le Nom de Jésus-Christ. Pour croire, il faut connaître. C’est pourquoi, croissons dans la connaissance de Christ. Si notre attente est en Lui, nos craintes seront dissipées et, assurément, nous aurons de l’assurance pour le jour du jugement!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *