Select Page

Ephésiens 4.5-7

Ephésiens 4.5-7

Ephésiens 4.5-7
Un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême; Un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, et par tous, et en vous tous. Mais la grâce est donnée à chacun de nous, selon la mesure du don de Christ.

Personne ne peut nier le morcellement de l’Eglise. Il n’y a qu’à ouvrir les yeux, les dénominations et les divers mouvements chrétiens sont légion. Quant à ceux qui cherchent Dieu, quelle lisibilité peuvent-ils bien avoir en considérant tous les courants qui existent? Quelle grande source de confusion et de découragement! D’ailleurs, les chrétiens eux-mêmes sont-ils capables de s’y retrouver?

Pourtant, le fait est qu’il n’y a qu’un seul Seigneur, qu’une seule foi, qu’un seul baptême, qu’un seul Dieu et Père de tous! Néanmoins, force est de constater que l’unité du Corps n’est pas toujours évidente. Chacun prétend détenir la vérité, chacun lutte pour imposer sa vision et sa manière de faire. Et maintenant, nous voici livrés en spectacle, face au monde, engagés dans des combats fratricides. Sans aucun doute, les dégâts provoqués par ces incessantes guerres de clocher sont considérables. Est-ce véritablement là le témoignage qui va amener les hommes à reconnaître que le salut et la paix ne se trouvent qu’en la Personne de Jésus-Christ? Certes non!

Ne soyons pas sectaire. Cela n’a pas de sens. Prenons exemple sur le Seigneur, a-t-Il rejeté qui que ce soit? Accueillons-nous les uns les autres étant revêtus de la charité. Veillons soigneusement à ne mépriser personne. Plutôt, recevons-nous mutuellement et, au point où nous sommes, marchons d’un même pas. Aussi, si en quelque point nous sommes d’un avis différent, croyons que Dieu nous éclairera.

Non, l’appartenance de l’un ou de l’autre à telle ou telle dénomination n’a, dans l’absolu, aucune importance. La seule chose qui soit à considérer est la doctrine professée. Est-elle conforme, oui ou non, à l’enseignement des Écritures? En réalité, tout le reste est accessoire. C’est la Parole de Dieu, et non celle des hommes, qui est notre maître étalon! Elle seule permet de différencier ce qui est droit de ce qui est tortu.

Dorénavant, évitons soigneusement toutes divisions. Rendons-nous compte, elles portent préjudice à tous les hommes car elles couvrent de ténèbres le précieux témoignage de Jésus-Christ. Assurément, la chose essentielle est d’appartenir au Christ et non à un mouvement particulier. Rappelons-nous, Dieu ne fait acception de personne!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *