Sélectionner une page

1 Samuel 9.27

1 Samuel 9.27

1 Samuel 9.27
Comme ils descendaient au bas de la ville, Samuel dit à Saül: Dis au serviteur qu’il passe devant nous (et il passa); mais toi, arrête-toi maintenant, que je te fasse entendre la parole de Dieu.

Indiscutablement, entendre la Parole de Dieu est un grand privilège. Alors, pour qui l’écoute et la reçoit, tout change. L’ignorance et la nuit font maintenant place à la connaissance et la lumière. Voici une transformation radicale! Telle personne prend tout à coup conscience que Dieu a un message pour elle, qui plus est, un Message d’Amour! À propos, voici quelle en est la teneur: « Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternelle. »

Véritablement, il faut admettre qu’il y a de quoi être bouleversé! Dieu adresse rien de moins qu’une invitation au salut à l’humanité. Remarquons-le, Il parle clairement, de façon à être compris de tous sans aucune ambiguïté. Oui, Dieu expose explicitement la voie à suivre, le Chemin à emprunter. En fait, Il nous en donne le Nom, le précieux Nom, Jésus-Christ notre Seigneur. Combien ce témoignage est précieux! C’est évident, nul ne saurait mesurer la valeur d’un tel trésor. Après tout, Dieu aurait très bien pu décider de réserver la grâce de Son salut à quelques privilégiés. Plus encore, Il aurait pu choisir de ne ne pas se faire connaître aux hommes du tout.

Toutefois, aujourd’hui, la parole de la grâce de Dieu est adressée à tous. L’Évangile de Jésus-Christ est prêché à toute créature sous le ciel. À présent, tous peuvent saisir la main tendue, tous sont éligibles au salut. La promesse de Dieu est au bénéfice de « quiconque croit ». Aussi, ceux qui connaissent qu’ils sont perdus ne sont désormais plus qu’à un pas de foi du salut. Et pour cause, Christ est précisément venu pour chercher et sauver ce qui était perdu.

Qu’allons-nous donc faire de cette parole? La question est sérieuse, grave même. En réalité, face à cette parole, chacun doit nécessairement se déterminer. Y répondrons-nous par du mépris en la laissant tomber à terre? Au contraire, la prendrons-nous au sérieux, saisissant l’opportunité que Dieu nous offre? Certes, il n’y pas ici de place pour la légèreté, l’enjeu est bien trop important. Chaque homme est placé devant un carrefour. Devant lui se trouvent deux chemins opposés: l’un mène à la vie et l’autre à la mort. Ne nous trompons pas, soyons conséquents et faisons le bon choix! Suivons le Christ, combattons le bon combat de la foi, et saisissons la vie éternelle!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *